Pied de nez

Carnaval ou pas ? C’est la saison. Le weekend dernier, certains ont répondu à cette question et 6 500 personnes ont décidé que cette année, il y aurait de nouveau carnaval dans les rues de Marseille, qu’ils en avaient assez des restrictions, qu’on ne pouvait pas tout interdire pour un virus, que faire la fête était une absolue nécessité. Evidemment, les soignants, les médecins sont consternés! Voici le témoignage d’un anesthésiste, aux premières loges**, puisqu’il travaille au service réanimation d’un des grands hôpitaux marseillais.

Des explications :
1. C’est désolant = c’est vraiment très triste de voir ça. Quand on utilise ce terme, c’est qu’on déplore une situation, qu’on est très critique. C’est un terme fort.
Mais attention, ne dites pas : « Il est désolé », qui est beaucoup plus faible et ne correspond pas à la situation. Dans ce cas, dites : Il est atterré. Ou alors: ça le désole de voir ça.
2. un pied de nez : au sens propre, c’est un geste qu’on fait quand on veut narguer quelqu’un, montrer qu’on se moque de ce qu’on nous dit de faire.
Au sens figuré, faire un pied de nez à quelque chose (ou à quelqu’un), c’est rejeter quelque chose ou défier quelqu’un.
Par exemple: C’est un pied de nez au travail des soignants. / C’est un pied de nez aux élus en charge de la ville. / C’est un pied de nez à tous ceux qui tentent de ne pas contribuer à la propagation du virus. Pour en savoir plus, voici un article qui explique l’origine de cette expression et avec une photo, vous verrez mieux de quoi il s’agit. Je ne sais pas si on fait ce geste de la main dans toutes les cultures!
** être aux premières loges: être à la meilleure place pour assister à un événement, être au plus proche d’un événement. (Cette expression vient du monde du théâtre. Les premières loges sont les plus proches de la scène.)

Voici d’autres façons d’exprimer sa désapprobation:
– C’est affligeant (de voir ça / d’entendre ça)
– C’est consternant.
– C’est lamentable.
– C’est déplorable.

Et de façon très, très familière (argot), on peut dire :
ça fout les boules !

Maintenant, on va attendre de voir si cette fête organisée sans précautions a des conséquences: accélération de l’épidémie à Marseille et dans la région ? Et donc instauration d’un nouveau confinement, comme le dit ce professeur de médecine ? Comme ça, on pourra se dire que tous les efforts que font beaucoup de gens auront été inutiles. Désolant, effectivement. A suivre !

Pour écouter tout ça, si vous préférez :
Pied de nez

A très bientôt.
Dans le prochain article, vous verrez, faire un pied de nez n’est pas toujours aussi négatif.

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.