T’as pas une clope ?

Est-ce que vous fumez ? Moi non. Pourtant, ce n’était pas simple de décider de ne pas toucher une cigarette quand j’étais ado : pression des autres pour avoir l’air adulte, un père gros fumeur, habitude qui n’était pas mal vue socialement, campagnes de prévention quasi inexistantes…

Aujourd’hui, tout le monde connaît les effets du tabac, les prix ont beaucoup augmenté. Et pourtant, la consommation de cigarettes ne diminue plus en France. Et même, les très jeunes fument davantage. Et les filles fument plus que les garçons. Jolies statistiques !

Cindy, Julie et Soumia ont des adolescences un peu plus difficiles que la moyenne et vivent en foyer éducatif dans la région parisienne.
Les unes fument, l’autre pas, pour des raisons diverses. Leur seul point commun, c’est que leur santé n’est pas vraiment leur préoccupation.


Transcription :
– Je sais que j’ai commencé à fumer parce que tout mon entourage fumait. Alors j’ai commencé, on va dire, à partir de 9 ans. Ensuite, je me suis un peu arrêtée. Puis j’ai repris à 11-12 ans. Puis après avec les problèmes… Enfin, voilà, j’ai trouvé la solution, c’est que la cigarette, ça me détendait.
– Ben je dirais que la cigarette, c’est vraiment comme un anti-stress, quoi. J’avais, ouais, 11-12 ans, ouais.
– Avez-vous eu l’occasion de, juste après avoir fumé une cigarette, de monter la côte à pied, depuis Mairie d’Issy (1) jusqu’ici ?
– Quand je viens de fumer une cigarette et que je monte la côte, je peux plus, j’arrive plus à avancer, j’ai du mal à respirer. C’est… c’est l’enfer.

– Déjà l’odeur. Après, ben, je trouve que ça fait sale sur une fille. Enfin, ça fait sale, ça fait pas… Ça fait une fille de rue (2). Une fois, j’étais dans un bus, il y avait une gamine (3) , elle avait quoi 10 ans, je pensais qu’elle allait sortir son téléphone. Et quand elle a sorti son paquet de clopes (4), je lui ai dit : « Mais tu serais ma sœur, tu serais collée contre le mur ! (5) » Je préfère manger du chocolat. Ou sinon, c’est le chewing-gum. Je préfère avoir du goût dans la bouche et avoir des dents blanches qu’avoir des dents grises et puer (6) de la bouche ! J’aimerais bien aider mon entourage, à arrêter de fumer avec quelques simples mots.

Le portail, assez large heureusement, toujours ouvert en journée est donc le lieu de rassemblement des fumeurs, adultes et jeunes filles. Jeunes filles qui, elles, sont devenues LA cible de l’industrie du tabac. Dans le monde, jeunes filles et femmes représentent aujourd’hui 20 % (7) du nombre total des fumeurs. Il reste encore aux cigarettiers un gros marché à conquérir.

Quelques détails :
1. Mairie d’Issy : c’est le nom d’une station de métro à Paris. C’est pour ça qu’on n’utilise pas « la » devant. On dit par exemple : « Tu descends à Mairie d’Issy, à Champs-Elysées Clémnceau, à Châtelet-Les halles », etc…
2. ça fait une fille de rue : ça donne l’impression que c’est une fille de rue. Une fille de rue, c’est une prostituée. Pour Samia, c’est une fille vulgaire.
3. une gamine : une petite fille, une enfant. (familier)
4. une clope : une cigarette (argot)
5. collée contre le mur : Samia veut dire qu’elle lui aurait mis une vraie gifle.
6. puer : sentir mauvais
7. 20% : vingt pour cent

Et vous pouvez aussi écouter une conversation sur le tabac entre Julie la non-fumeuse et Nicolas le fumeur sur France Bienvenue.

Étiquettes : , ,

4 responses to “T’as pas une clope ?”

  1. Manu says :

    Salut!
    Bien sur nous savons que fumer est mauvais. Mais je trouve que l’interdiction de fumer dans les lieux publics est contre la liberté personnelle. Pourquoi est-ce que c’est un problème que beaucoup de personnes fument ? Le gouvernement gagne 70% d’impôts par paquet. En restaurant je n’aime pas non plus si tout le monde fume, mais dans la discothèque ou a la maison ou dehors ca ne fait rien. Liberté pour les fumeurs !

    J'aime

  2. Vero says :

    Salut !
    Je pense que chaque personne doit savoir ce qu’elle fait dans sa vie. C’est un grand problème que de plus en plus de personnes du monde qui fument sont des femmes. Mais mon ami est un fumeur aussi et je l’aime. Cela m’est égal si une personne fume car je n’ai pas de préjugés.
    En Autriche la situation pour chaque fumeur est très bonne parce que nous avons dans chaque restaurant et pub un espace fumeur.

    J'aime

  3. Anne says :

    Bonjour,
    En France aussi avant, il y avait des zones fumeurs et des zones non-fumeurs dans les restaurants, dans les bars. Mais maintenant, c’est carrément interdit. Les gens doivent aller fumer dehors. Dans les trains, il n’y a plus de wagons fumeurs depuis encore plus longtemps. Mais je pense qu’on n’en est pas encore comme aux Etats-Unis où la chasse aux fumeurs est bien plus sévère!

    J'aime

  4. Anne says :

    Bonjour,
    Pas simple ! Effectivement, il y a une vraie hypocrisie. D’un côté, des campagnes du gouvernement contre le tabac, de l’autre un Etat qui gagne beaucoup d’argent grâce aux taxes sur les paquets de cigarettes. Je comprends que les fumeurs se sentent agressés par toutes ces mesures. Il y a aujourd’hui un côté très répressif et moral chez certaines personnes qui condamnent les fumeurs. Malgré tout, à mon avis, c’est mieux si ce n’est pas simple de fumer partout. Comme ça, les jeunes, les enfants ne s’habitueront peut-être pas à penser que c’est une bonne chose de fumer. Car en fin de compte, ne pas fumer, c’est sans doute mieux pour la santé et pour le porte-monnaie ! Qu’en pensez-vous?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :