A deux

Il y la chaconne de la deuxième partita de Bach.
Il y a un homme et une femme qui dansent, avec l’intensité des corps qui s’attirent, se rejettent et s’épousent.
Il y a le bruissement du travail de la création, des pieds sur le sol.
Vivement qu’on puisse voir la suite !

Tant de beauté: c’est à regarder ici.

En attendant, parce que c’est si bref qu’on reste sur sa faim, il faut revoir le travail de Benjamin Millepied, dans le film dont je vous avais parlé ici.

Étiquettes : , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :