Adèle

Nous avions débarqué à Bastia au petit matin. Nous nous étions demandé jusqu’au dernier moment si ce voyage se ferait, avec cette épidémie qui semblait reprendre depuis la rentrée de septembre, un couvre-feu instauré à Marseille quelques jours plus tôt, puis étendu à la Corse le lendemain de notre arrivée, et dans l’air, les rumeurs d’un nouveau confinement. Mais nous avions pu partir, quatre motos dans le bateau, une nuit de traversée depuis Marseille et un sentiment d’évasion et de légèreté en rejoignant Patrimonio dans la lumière du matin. Corse, vacances de la Toussaint 2020 (2)

Erbalonga et sa tour génoise
Adèle, dans le petit port d’Erbalonga
Cap Corse, plage de Giottani (Baratelli)

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.