Six ans

Comme certains le savent, j’ai commencé à écrire ce blog il y a six ans, le 14 février (sans qu’il y ait aucun rapport avec la Saint Valentin, qui faisait alors encore moins partie de notre environnement qu’aujourd’hui.) Pas de bilan, juste l’étonnement d’être capable de persévérer, avec parfois des doutes, des absences. Et finalement, toujours un commentaire, un message, une question, qui font que je continue ! Alors, il y a aussi l’étonnement de voir que certains ne se sont pas encore lassés de lire, écouter, regarder ce qui m’intéresse. Pourtant, à force, je suis très prévisible ! Mais on dit aussi qu’un blog doit avoir une certaine unité, alors je me rassure de cette manière ! Parce qu’au-delà des thèmes récurrents dans mes billets, il y a toujours ce français que je partage avec vous qui l’apprenez à travers le monde, vous qui trouvez probablement ici un petit quelque chose qui vous rend notre langue et notre culture plus désirables.

Qui dit anniversaire, dit gâteau d’anniversaire !
Voici donc la recette d’un gâteau… invisible. J’ai succombé à la dernière mode mais surtout à un joli livre de cuisine, plein de couleurs et de recettes qui m’ont paru tenir la route. (A la longue, on sait dire si une recette devrait être bonne ou pas !) Elles sont toutes basées sur le principe qu’il y a peu de pâte et beaucoup de fruits coupés en fines lamelles – pommes, poires, mangues, etc. – pour donner la texture de ces gâteaux. (Il y a aussi des variantes salées, avec des légumes, tout aussi appétissantes.)

Oui, ce blog est un fourre-tout ! Donc voici la recette écrite pour ceux qui veulent juste faire les gourmands – je pense à mes amies instagram – et également la recette enregistrée et illustrée pour ceux qui veulent aussi « manger » du français.
Bon appétit !


.
Ou juste l’enregistrement :
Le gâteau invisible citron myrtilles

Les ingrédients :
800 grammes de pommes coupées en lamelles régulières de 1 mm d’épaisseur
150 g de myrtilles (surgelées quand ce n’est pas la saison)
1 citron non traité
2 œufs
90 g de sucre en poudre
40 g de beurre fondu
120 g de farine
80 ml de lait
20 g + 10 g de sucre roux

La recette :
– Préchauffez le four à 180°C.
– Fouettez les œufs avec le sucre, en mélangeant bien pour que le sucre soit bien fondu.
– Ajoutez le beurre fondu, puis la farine, puis le zeste du citron râpé.
– Délayez avec le lait et le jus de citron. (un demi citron si le citron est vraiment gros)
– Epluchez les pommes, coupez-les en quartiers et faites de fines lamelles de 1 mm d’épaisseur (bien régulières.) On peut utiliser une mandoline ou un couteau qui coupe bien.
– Incorporez les lamelles à la pâte, en faisant attention pour qu’elles restent entières.
– Beurrez un moule et saupoudrez le fond avec 20g de sucre roux. Choisissez un moule juste à la bonne taille pour avoir une certaine épaisseur de pâte. (un moule rond de 24 cm de diamètre par exemple)
– Versez la moitié de la préparation dans le moule.
– Recouvrez avec les myrtilles, puis versez le reste de la pâte dessus, avec précaution pour que les myrtilles ne se mélangent pas avec le reste.
– Saupoudrez avec 10g de sucre roux.
– Faites cuire au four pendant 50 minutes.
– Laissez refroidir avant de démouler. On peut décorer avec des myrtilles et des morceaux de zeste de citron.

Bonne dégustation ! Et si vous ne mangez pas tout le jour même, mettez ce gâteau au réfrigérateur. Il est très bon frais également !

La petite touche de français: le temps des recettes
Les recettes de cuisine, qui sont des instructions, s’écrivent soit à l’infinitif, soit à l’impératif.
– l’infinitif donne un côté plus distant, plus neutre : Verser la pâte dans le moule.
– l’impératif a une tonalité plus directe, plus vivante, comme si quelqu’un était en train de vous guider dans cette recette. On vouvoie le lecteur : Versez la pâte dans le moule.
– Et dans les livres de cuisine pour les enfants – mieux vaut commencer tôt, fille comme garçon ! – on utilise la 2è personne du singulier: Verse la pâte dans le moule.

– Bien sûr, il faut être attentif à ne pas mélanger infinitif et impératif, notamment avec les verbes du 1er groupe, qui se prononcent de la même façon mais prennent soit -er, soit -ez.
– Et on n’oublie pas que les verbes du 1er groupe ne prennent jamais de « s » à la 2è personne du singulier à l’impératif : Verse, mélange, ajoute, fouette, beurre, démoule, laisse refroidir, etc.

Étiquettes : ,

17 responses to “Six ans”

  1. Anne Jutras says :

    6 ans déjà? Comme le temps file!
    Bravo pour l’anniversaire de ton blog! Et pour cette recette de gâteau « santé » qui m’a l’air délicieuse!
    Bisous et bonne St-Valentin! 😉

    J'aime

  2. plaisiretequilibre says :

    Je te souhaite un bel anniversaire pour ton blog ! 6 ans ça compte car trouver l’inspiration et l’envie n’est pas toujours si évident. Bonne semaine à toi !

    J'aime

  3. Svetlana says :

    Mes félicitations, Anne!
    J’ai mangé du français, c’étais très bon, mais je n’ai pas pu bien digérer quelques expressions. ça ne m’empêchera pas préparer du gateau. Bonne soirée.

    J'aime

  4. Gabrielle says :

    Bon « anniversaire de blog », Anne ! 🙂

    Merci pour tous tes articles.

    Bonne soirée !

    Gabrielle

    J'aime

  5. Anne says :

    Merci Gabrielle ! J’espère que tout va bien pour toi.
    Au fait, tu ne m’as jamais dit comment ton livre marchait ! D’autres projets pour 2016 ?
    A bientôt
    Anne

    J'aime

  6. Anne says :

    Merci Svetlana, toujours fidèle ! 🙂
    Tu sais que tu es la personne qui a laissé le plus de commentaires depuis la naissance de ce blog!
    Si tu as besoin que je facilite ta digestion de certaines expressions, dis-le moi. Crois-tu que j’aurais dû transcrire exactement ce que j’ai enregistré pour expliquer comment faire ce gâteau ?
    A bientôt

    J'aime

  7. Anne says :

    Merci Laurence. Tu as bien résumé ce qui m’arrive parfois!
    Au fait, je voulais te redire que je trouve que tu as très bien choisi ta nouvelle présentation pour ton blog. Il est encore plus appétissant !(J’ai plusieurs de tes recettes qui m’attendent, j’en ai retenu pour des amis qui vont venir nous voir.) Et il correspond bien à ce que j’aime. Il faut que je change le mien !
    A bientôt.

    J'aime

  8. Anne says :

    Merci Anne. Oui, le temps passe à toute allure. Et en même temps, on le remplit bien, hein, avec toutes ces choses qui nous intéressent ! Merci d’être là si régulièrement. Et merci vraiment pour tout ce que tu nous fais partager avec tes photos et pour la photo, pour les questions que tu te poses et que tu nous poses. (Ah, et je vais aller faire un tour chez Solange, pour devenir pro du québecois ! 😉
    Bises à toi dans ta belle neige canadienne !

    Aimé par 1 personne

  9. plaisiretequilibre says :

    Merci Anne, c’est gentil de ta part. Il y a certaines fonctionnalités que je n’arrive pas à règler comme dans l’ancien mais c’est agréable de changer. Merci de ta confiance et de piocher dans mon blog, j’espère que ton repas sera réussi. Bonne soirée, à bientôt

    J'aime

  10. Svetlana says :

    Bonjour Anne,
    je ne sais pas si c’est bien de te presser de commentaires. Parfois il me semble qu’il me faille garder un instant le silence. N’est-ce pas?
    Faire ce gâteau c’est facile, merci.
    Je serai contente si tu m’expliques « paraître tenir la route » et « à la longue » s’il te plaît. Bonne journée.

    J'aime

  11. edelweiss says :

    Joyeux anniversaire Anne! Toujours des belles lectures et des bonnes recettes, c’est un plaisir venir te voir.

    J’aime bien quand tu nous racontes le langage familier et les nuances des mots. Petite anecdote: cet été j’étais en vacances dans une chambre d’hôtes, on discutait de livres et le propriétaire me dit « c’est le bouquin qui cartonne ». Sa femme lui dit de ne pas parler comme ça et dire livre… pour le comprendre, mais pas de problème pour moi, habituée à lire ton blog 🙂

    J'aime

  12. Anne Jutras says :

    Oui, oui, vas voir Solange, elle est adorable!

    J'aime

  13. Gabrielle says :

    Coucou !

    Oui, oui, tout va bien.

    Pour « Alter Ego », je n’ai pas trop de nouvelles de l’éditeur. Verdict en juin quand tomberont les droits d’auteur… 🙂

    Sinon, j’essaie de contribuer un peu plus régulièrement qu’avant à « T’enseignes-tu(le FLE)? »((http://tenseignes-tu.com/ et aussi https://www.facebook.com/tenseignes.tu), je ne sais plus si je t’avais parlé de ce collectif d’enseignants de FLE.
    D’ailleurs, on a une section « Les blogueurs ont la parole » : ça te dirait d’y présenter « France bienvenue », ou « Je dis… », ou bien les deux ?

    En attendant, bonne soirée !

    Gabrielle

    J'aime

  14. Anne says :

    Bonjour Svetlana,
    Franchement, je ne suis pas pour le silence sur ce blog ! Tes commentaires sont toujours les bienvenus. 🙂 Nombreux ou pas, réguliers ou pas, fais comme tu en as envie. Ce sera toujours bien.
    – Tenir la route est une expression qui signifie que quelque chose est valable. C’est plutôt familier.
    Par exemple : Son explication tient la route. / Leur projet tient la route. / Cette idée tient la route.
    Là, je voulais dire que cette recette avait l’air de « fonctionner », d’être une bonne recette, et pas juste un assemblage d’ingrédients qui a la fin ne donnent pas quelque chose de vraiment réussi, comme on le voit parfois.
    – à la longue : à force de faire quelque chose, avec le temps qui passe, c’est-à-dire en ayant par exemple de plus en plus d’expérience. Par exemple: C’est compliqué de connaître le genre des noms en français, mais à la longue, on ne fait plus d’erreurs. / A la longue, il finira bien par s’habituer à ce climat très humide.
    J’espère que mes explications tiennent la route !
    A bientôt.

    J'aime

  15. Anne says :

    Merci Edelweiss, le plaisir est réciproque. 🙂
    Et merci de raconter cette petite anecdote. Je me sens utile ! C’est ma toute petite contribution à ton très beau français.
    A bientôt.

    J'aime

  16. Anne says :

    Bravo Gabrielle !
    Oui, tu m’avais parlé de ce collectif d’enseignants.
    Et oui à ta proposition, si tu penses que ça peut intéresser des FLEtistes. N’enseignant pas le français, je me sens toujours un peu « à part » et « amateur »!
    Bonne soirée à toi.
    Anne

    J'aime

  17. Gabrielle says :

    Coucou Anne,

    Je t’ai (enfin) envoyé un e-mail à ce sujet.

    Bon dimanche ! 🙂

    Gabrielle

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :