Les familles et leurs secrets

Nouvelle séance de rattrapage pour moi, avec ce film, Le Fils de Jean, sorti il y a deux ans et que j’avais manqué au cinéma. Je le partage avec vous car il m’a beaucoup plu, beaucoup touchée. On se laisse embarquer dans cette histoire de filiation, qui avance, portée par un certain suspense, par le jeu des acteurs qui est parfait et plein de finesse, par des dialogues où il y a juste le nécessaire. La caméra de Philippe Lioret sait capter les émotions et les regards. Je n’avais pas aimé son film Je vais bien, ne t’en fais pas, trop invraisemblable à mon goût et oppressant. Mais je vous recommande celui-ci si vous ne le connaissez pas!

Transcription
Bonjour monsieur, je suis Mathieu Capelier. Vous avez essayé de me joindre (1) tout à l’heure (2).
Il s’appelait comment ? Il avait des enfants ?

Tu vas faire quoi, là-bas ?
Voir qui c’était. Puis voir mes frères surtout.

Mathieu ?
Oui.
Pierre.
Bonjour.
Bon, il y a quinze jours, il pêchait sur un lac, il est tombé du bateau et on l’a pas retrouvé.
Et ils vont enterrer quoi alors, si ils l’ont pas retrouvé ?

Quand même, tu aurais pu me le dire.
Tu aurais été incapable de tenir ta langue (3), tu le sais très bien.
Mathieu est le fils de Jean.
Tu vois !
Je viens de l’apprendre.
Moi aussi.

Tes frères, ils savent pas que tu existes. Puis leur mère non plus, surtout. Déjà (4) qu’elle vient de perdre son mari et puis les autres, leur père, tu penses pas qu’ils en ont déjà assez comme ça ?
Je veux pas faire d’histoires (5), moi, je veux juste les voir, c’est tout. Et j’ai deux jours pour ça.

Le pickup, là-bas, c’est eux. On est d’accord que (6) tu dis rien, OK.
C’est le fils d’un ami. Français. Il vient nous aider.
Et votre père, il avait une clinique, c’est ça ?
Ouais.

Tu fais pas le con (7), hein.

Mon père, il est au fond d’un lac. Et demain, on enterre sa casquette.
Viens, donne.

Ouais, c’est pas un cas répertorié, ça.

Dans cinq ans. On va attendre sept ans (8) l’ouverture de la succession (9). Tu vas en profiter toi aussi ! Tu en as la moitié !

Je me demande ce que je fous (10) là, à chercher un macchabée (11) que je connais pas, avec les deux cinglés (12), là !

Quoi ?
Lâche-moi !
Sam !

Qu’est-ce que tu fais là, toi ? Tu fais quoi avec elle ?
S’il te plaît.
Sam !
Tu as fait tout ce voyage pour ça !

J’aurais aimé assez avoir un garçon.
Pour aller à la pêche ?

Quelques explications
1. joindre quelqu’un : contacter quelqu’un par téléphone. On dit par exemple : Je n’arrive pas à le joindre. Tu as des nouvelles, toi ?
2. Tout à l’heure : cette expression indique un laps de temps pas très long, qui peut être dans le passé ou dans le futur : Je l’ai appelé tout à l’heure. / Je l’appellerai tout à l’heure. / On se voit tout à l’heure.
Mais quand on dit : A tout à l’heure, c’est bien sûr dans le futur (proche, obligatoirement dans la même journée)
3. tenir sa langue : cette expression signifie garder un secret, ne pas parler de quelque chose qui a un côté confidentiel ou dont on sait qu’il ne faut pas parler.
4. Déjà que : on emploie cette expression quand on veut donner plusieurs raisons à une situation. Déjà que permet d’introduire un premier élément, avant d’aller plus loin. (style familier). Par exemple : Déjà qu’elle est débordée par son travail habituel… Si tu lui demandes d’en faire plus, ça ne va pas marcher ! / Déjà qu’il fait froid ! Si en plus il se met à pleuvoir !
5. Faire des histoires : causer des problèmes, créer des problèmes (style familier). Par exemple : C’est quelqu’un qui n’est pas facile à vivre car il fait tout le temps des histoires. / Arrête de faire des histoires pour rien ! Tu deviens pénible.
6. On est d’accord que… : C’est une manière familière d’obliger quelqu’un à faire ou ne pas faire quelque chose. C’est comme un ordre en fait. Par exemple : On est bien d’accord que maintenant, tu vas te mettre sérieusement au travail. / On est d’accord que tu seras à l’heure tous les jours.
7. Tu fais pas le con : c’est une sorte de menace. On ordonne à quelqu’un de ne pas faire une bêtise, de ne pas causer de problème, de bien se comporter. (très familier)
8. cinq ans / sept ans : je ne comprends pas pourquoi il utilise deux chiffres différents !
9. La succession : il s’agit du processus déclenché à la suite du décès de quelqu’un pour que ses héritiers bénéficient de son héritage. On dit qu’on ouvre la succession, puis quand c’est terminé, on dit que la succession est réglée.
10. Ce que je fous = ce que je fais (style très familier)
11. un macchabée : un cadavre (très familier)
12. cinglé(e) : fou (folle) (style familier). On peut l’employer comme adjectif ou comme nom. J’ai l’impression qu’on entend ce mot moins souvent qu’avant. Aujourd’hui, on entend plutôt : C’est un vrai malade !

Étiquettes : , ,

2 responses to “Les familles et leurs secrets”

  1. edelweiss says :

    Bonjour Anne,

    J’ai du mal avec l’accent québécois, mais j’aime bien l’entendre et essayer de le comprendre! J’espère un jour pouvoir regarder ce film. En ces moments de tension sociale je rêve toujours de partir vers un pays comme le Canada, et me balader au beau milieu des érables…
    Je ne connaissais pas le sens de l’expression « tout à l’heure » seulement « à tout à l’heure », donc merci!

    Aimé par 1 personne

  2. Anne says :

    Bonjour Edelweiss,
    J’ai trouvé que l’accent québécois n’était pas trop fort dans ce film. Nous aussi, même si le français est notre langue maternelle, nous avons parfois du mal à comprendre cet accent, surtout quand les gens parlent très vite. Et aussi parce que le vocabulaire est différent. Mais comme toi, j’aime bien les entendre parler. Et là, on n’est pas noyé sous un flot de paroles. Les dialogues vont à l’essentiel. Et il y a le Français Pierre Deladonchamps, qui parle un beau français !

    Oui, on peut imaginer que c’est plus calme au Canada en ce moment qu’en Europe ! Bien agité en France aussi en ce moment. Je vais publier un billet à ce propos. Tout à l’heure peut-être 😉 si j’ai le temps de terminer. Sinon demain !
    A bientôt

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :